Toutes les actualités

Cuma de Locoal-Mendon (56) : 30 ans d'existence

La Coopérative des utilisateurs de matériel agricole (Cuma) a réuni ses membres, samedi matin, pour son assemblée générale. Éric Humphry présidait la réunion. La Cuma a été créée par treize agriculteurs de la commune, en 1980. Gilbert Quellec en fut le premier président, André Audic, le vice-président, Jean Guillouzic, le secrétaire, et Jean Mallet, le trésorier. L'achat d'une moissonneuse-batteuse a été la première acquisition, puis, chaque année, un nouveau matériel est venu compléter la gamme.
lire l'article du Télégramme (22 juin 2010) - accès payant

Chez Anne et Yann Guillemot, à Cléguer (56) : les Cuma, au cœur du système

Moins de 15 euros aux mille litres de lait. C'est le coût de revient (toutes charges comprises) de la désileuse automotrice achetée par la Cuma Kolza, créée par 5 adhérents, pour l'occasion, en 2008. « Seuls, nous n'aurions pas investi dans un tel matériel », assure Yann Guillemot, l'un des cinq éleveurs laitiers adhérents.
Lire l'article de Bernard Laurent paru dans Paysan Breton - semaine du N° du 9 au 15 Juillet 2010

Cléguérec (56) : plus d'une centaine de visiteurs à la cuma

Samedi 10 avril, la cuma locale organisait. Avec plus d'une centaine de visiteurs, les organisateurs sont amplement satisfaits de cette première initiative. Les curieux ont ainsi pu découvrir le matériel utilisé, les locaux, les prestations proposées. Ils ont aussi pu rencontrer les chauffeurs et professionnels.
Vous pouvez retrouver l'article sur le site du Télégramme (accès payant)

Dominique Guého, nouveau directeur de la Fdcuma 56

Dominique Guého vient d’être nommé directeur de la Fédération Départementale des cuma du Morbihan.
Il succède à Jean Le Moigno, parti à la retraite le 1er février dernier. Après un passage de quelques années dans le monde de l’alimentation du bétail, Dominique Guého, ingénieur agronome de formation, rejoint le réseau cuma en tant qu’animateur généraliste. Ce passionné de cheval de trait...

Réunions mécanisation : Les cuma tentent de séduire avec des chiffres

Un tracteur de forte puissance, sur une exploitation individuelle, revient, en moyenne, à 50 - 60 euros de l'heure de travail, toutes charges comprises, à l'exception de la main d'oeuvre", avance Julie Kerleau, de la FDCuma 56. "C'est presque le coût de l'heure de travail réalisée par le tracteur d'une Cuma avec chauffeur". Michel Le Roch, président de la Fédération du Morbihan confirme. "Dans notre Cuma intégrale, le coût de l'heure de tracteur est de 37 euros. Celle du chauffeur de 28 euros".
La démonstration se limite au tracteur. Elle pourrait s'étendre au matériel qui, bien souvent, n'est utilisé que quelques heures chaque année sur l'exploitation.Lire l'article de Bernard Laurent sur le site Paysan Breton ( semaine du N° du 12 au 18 Février 2010)

Pour une mécanisation raisonnée

On connaissait l'agriculture raisonnée, voici la mécanisation raisonnée. Une démarche prônée par FD Cuma et Chambre d'agriculture du Morbihan pour contenir des charges de mécanisation qui explosent. L'équipement en commun en est un des leviers. Il sera présenté dès le 2 février, lors de 11 réunions départementales.
"Nous avons constaté,  ces dernières années, des dérives importantes dans les investissements de matériel et notamment en tracteurs", pointe Yves Le Gourriérec, président de la Chambre d'agriculture du Morbihan. A ses cotés, Michel le Roch, acquiesce. Après les années euphoriques, restent les chiffres têtus. "On observe des différences de 100 à 200 euros par hectare entre les...

Pages

S'abonner à Toutes les actualités