Succès de la démonstration d'épandage de précision à Taupont

Toutes les actualités
Démo épandage Taupont mars 2017
L’épandage de précision permet de valoriser ses effluents, de réaliser des économies d’intrant tout en préservant la qualité de l’eau. La journée du 21 mars dernier à Taupont, organisée par le Syndicat Mixte du Grand Bassin de l’Oust et la FDCUMA du Morbihan, avait ainsi pour but d'aborder la notion des coûts des différents types d'épandages et de présenter les équipements permettant d'apporter de la précision en particulier sur les épandeurs à fumier.
Sophie Moisan du Syndicat Mixte du Grand Bassin de l'Oust a d'abord rappelé le calendrier d'épandage et les distances à respecter vis à vis des cours d'eau et des tiers, avant de souligner la vigilance à avoir quant à la qualité de l'eau sur les bassins versants du secteur. Puis, Christopher Brachet de la FDCUMA du Morbihan, a présenté les comparaisons de coût d’épandage d’engrais organiques et minéraux : la question de la valorisation des effluents d'élevage se doit ainsi d'être posée lorsque l'on regarde précisément le coût de l'apport d'engrais minéral, lié en grande partie au prix des intrants. Le principe de valoriser les fumiers semblent donc très intéressant à ce niveau-là, si le travail est de qualité.
Ensuite, les représentants des quatre constructeurs bretons présents, à savoir Chevance, Pichon, Rolland et Sodimac ont successivement présenté leur matériel en insistant sur les équipements disponibles pour d'abord maîtriser les doses à apporter à l'hectare, mais également avoir une bonne répartition du fumier.
Cette répartition s'entend aussi bien de manière transversale, c'est à dire sur la largeur d'épandage, mais aussi longitudinale, c'est à dire sur toute la durée de la vidange de l'épandeur. Tous les constructeurs proposent ainsi des pesées en « statique » permettant de connaître le poids du produit dans chaque épandeur. Le volume de caisse étant connu à l'avance, la densité ainsi calculée permet au DPA de réguler l'avancement du produit dans l'épandeur pour respecter la consigne de dose à l'hectare. Chevance qui reprend le concept du constructeur Buchet, était le seul à présenter une vidange par tablier accompagnateur couplée à des hérissons verticaux. Pichon présentait également un outil équipé de hérissons verticaux avec des volets rabattables, utilisés en position ouverte avec des effluents pailleux, mais fermés avec des produits plus homogènes comme du compost. Rolland et Sodimac ont présenté des modèles à table d'épandage, matériel adapté à ces types de produits également. Les volets de bordures proposés par les constructeurs permettent quant à eux de travailler avec précision au bord des parcelles. Certains constructeurs proposent désormais des pesées en « continue » permettant de corriger en permanence l'épandage pour toujours respecter la dose demandée.

Pour finir, des épandages ont été réalisés avec les quatre épandeurs avec deux effluents différents. Dans un premier temps, du fumier de bovin à 30 to/ha a permis d'apprécier la capacité de chaque matériel à émietter du fumier plus ou moins pailleux, mais aussi de mesurer les largeurs d'épandage et le respect de la dose demandée. L'essai avec des fientes de volailles à 4 to/ha avait pour but de démontrer que les différents types d'épandeurs sont capables de descendre à des doses très faibles. Les participants ont souligné l’importance de connaitre l’effluent à épandre, en particulier sa densité qui réserve souvent des surprises, et son comportement dans l’épandeur pour en adapter les réglages.
FD CUMA MORBIHAN - Démonstration épandage de précision Taupont mars 2017

 

Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

27 Septembre 2019

Visiteur ou non de cet événement des fédérations des cuma de l'Ouest

Lire la suite de l'article

Cette nouvelle édition du Salon aux champs a permis à tous, quelles que soient leurs productions, de se retrouver autour de nombreuses nouveautés, de démonstrations en temps réel, d’ateliers technique

Lire la suite de l'article

C'est sous le soleil que le Salon aux champs a ouvert ses portes ce mercredi à Broons Sévignac en Bretagne dans les Côtes d'Armor

Lire la suite de l'article